Cartographie et évaluation des entrepreneurs agricoles de Thiès

1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

À l’échelle des pays du monde, l’emploi des jeunes occupe une place majeure dans les priorités du développement durable. Et pour cause, des chiffres qui font frémir. En 2007, 70 millions de jeunes étaient sans emploi, et ce chiffre s’est encore aggravé en 2011 pour atteindre 72,6 millions. En 2015, les jeunes représentaient plus de 40 % des chômeurs dans le monde.

Au Sénégal, la situation est plus que alarmante avec 25% de taux de chômage, plus de 100.000 nouveaux diplômés de plus chaque année qui rejoignent le marché du travail pour seulement 31% de taux d’insertion ce qui place 60% des jeunes sénégalais au chômage. La pauvreté, la perte du lien social, la hausse de la délinquance et de la criminalité, l’émigration, sont autant de conséquences liées au chômage. En plus de ces conséquences directes sur la consommation, le chômage exerce une influence importante sur l’État lui-même, qui se doit de rassurer les citoyens et d’offrir des perspectives à ces milliers de jeunes gagnés par le désespoir. Malgré les efforts des différents gouvernements en matière de promotion de l’emploi et de l’employabilité, avec des dispositifs qui ne sont pas souvent ancrés dans les réalités et dans les potentialités de développement économique, la problématique de l’emploi reste plus que jamais actuelle. Plusieurs programmes d’accompagnement pour les jeunes dans l’agriculture ont été mis en oeuvre au Sénégal (ex. ANIDA, PRODAC, ANPEJ entre autres), mais des résultats concrets tardent encore à venir, ainsi qu’une amélioration des conditions des jeunes en milieu rural. Les jeunes peuvent pourtant jouer un rôle crucial car ils constituent une force puissante de changement et d’innovation et participent à la création de nouvelles solutions entrepreneuriales dans le domaine de l’environnement et l’agriculture, entre autres. L’entrepreneuriat doit être développé à l’échelle nationale, avec la mise en place de structures d’amorçage des projets générateurs de revenus et l’accompagnement de ces mêmes structures à la professionnalisation et la durabilité, pour faire face à une concurrence internationale qui domine le marché local.

Face à ces défis, Yeesal Agri Hub souhaite contribuer à la résolution de la problématique du chômage au Sénégal en proposant le monde agricole comme une source d’opportunités d’emplois et de créativité grâce sa capacité de mobilisation d’expertise autour de la thématique de l’économie verte et de l’innovation digitale.

Après avoir organisé la première édition de la semaine de l’entrepreneuriat à Thiès au mois de Novembre 2017, Yeesal Agri Hub veut évaluer l’effet de la formation chez les jeunes et des migrants faire une cartographie des entreprises agricoles des migrants de retour et des entrepreneurs sénégalais en général dans la région de Thiès.

2. OBJECTIF GENERAL

L’objectif général de ce projet est de faire une évaluation d’effets de la semaine de l’entrepreneuriat de Thiès et une cartographie des entreprises agricoles et de leurs besoins dans trois départements de la région de Thiès. Cette activité représente la première étape qui nous permettra de concevoir et mettre en place un modèle d’accompagnement d’idées entrepreneuriales des jeunes et migrants qui suivent nos formations et créer des opportunités concrètes d’insertions des jeunes dans le secteur de l’agriculture.

 

3. OBJECTIFS SPÉCIFIQUES

Cartographier les entreprises agricoles dans les départements de Thiès, Mbour et Tivaouane qui sont gérés par des migrants de retour et/ou des résidents;

Évaluer les besoins des entreprises agricoles et identifier les entreprises partenaires qui fourniront des stages de formation aux jeunes pendant la phase d’accompagnement;

Évaluer les résultats de la semaine de l’Entrepreneuriat et sélectionner les jeunes et les migrants qui seront accompagnés.

4. CIBLES

Les 150 jeunes et les 50 migrants de retour de la région de Thiès:

étudiants en cycle supérieur présentant un fort intérêt pour l’agriculture, potentiellement porteurs d’un projet d’entreprise agricole, habitants de Thiès ou de sa région.

individus avec une expérience migratoire déjà achevée et porteurs d’une initiative entrepreneuriale au Sénégal dans le domaine de l’agriculture et/ou de l’agrobusiness

Back To Top